L’estime de soi

Tension intérieure, anxiété, obsession de soi, sentiment de solitude, d’imposture, comportements inadéquats, procrastination, tendance à l’auto-aggravation, être en désaccord avec soi-même, difficulté de demander de l’aide ou des conseils, dépendance excessive envers les normes,  négativisme, expression excessive ce certaines émotions… toutes ces manifestations peuvent être la résultante d’une faille dans son estime de soi.
L’estime de soi est une notion fondamentale de l’individu. Tout au long du 19ème siècle, elle a été étudiée et a par conséquent évolué. On pourrait citer de grands noms comme :  W.James, C.H. Cooley, A. Maslow, S. Harper, A. Bandura… qui ont fait évoluer cette notion. Aujourd’hui nous sommes arrivés à un consensus autour des derniers travaux de C. André et F. Lelord.
On distingue donc trois grand piliers qui forment l’estime de soi :

L’amour de soi : Amour inconditionnel de soi sans jugement de valeur
La vision de soi : Évaluation de sa propre personne
La confiance en soi : Capacité de se mettre en action
Beaucoup de notions gravitent autour de celles-ci : affirmation de soi, valeurs de soi…
Elles sont interdépendantes et une faille dans l’une aura forcément des répercussions sur l’autre.


Comment travailler sur cette estime de soi si elle est si fondamentale ?

Le travail est global mais il passe avant tout par une vraie connaissance et conscience de soi. Si l’on se connaît on sera plus à même de percevoir ce qui nous compose, ce que nous souhaitons réellement, où nous voulons être, ce qui a vraiment de l’importance pour nous. Nous devons donc découvrir nos besoins, nos valeurs, nos croyances et nos limites.
La sophrologie, le yoga, la méditation…  Ces techniques permettent d’entreprendre ce travail de connaissance de soi, de retrouver notre conscience de nous-même. Ces « outils » permettent une vraie prise de recul nécessaire à ce type de travail d’introspection.
La sophrologie par exemple, permet ce travail de connaissance de soi (toujours de façon bienveillante). D’une part par des techniques où l’on va se contempler, d’autre part, par de vrais exercices d’émergence de valeurs profondes qui nous définissent.
On comprend que dans nos sociétés, cette construction de l’estime de soi est de plus en plus difficile. Il suffit d’observer ce qui nous entoure, la publicité par exemple et nous comprenons aisément cette difficulté. Le besoin de performance dans tous les domaines, le poids du regard et du jugement des autres, et parfois même l’autocritique dure que l’on s’inflige, sont autant d’éléments qui nous démontrent la difficulté de cette entreprise.
Une estime de soi haute et stable vous apportera une nouvelle vision de vous-même. Motivation, mise en action, efficacité, harmonie avec soi, meilleure relation et communication inter et intra personnelle sont des exemples d’éléments qui découlent de cette construction intérieure. Les techniques de développement personnel peuvent donc être une grande aide dans cette construction de son estime personnelle.